La vallée de Valsavarenche se situe aux pieds du massif du Grand-Paradis. Innombrables sont les promenades, plus ou moins longues, plus ou moin difficiles, pouvant combler aisément un séjour même important.

Pour les amateurs des grimpades, l'arrivée au sommet du Grand-Paradis ou de la Trésenta ne constitue absolutement pas une épreuve insurmontable. D'autres montagnes, tout aussi belles, pensons notamment au Charforon, à l'Herbétet ou à la Grivola, requièrent une attention particulière à la technique, à l'entraînement, à l'équipage et exigent l'aide d'un guide expérimenté.

Quatre réfuges peuvent être tranquillement atteints en quelques heures en partant de Pont. Ces rendonnées, comme on l'a déjà rappelé, permettent une approche à un monde où des animaux, rares ou disparus ailleurs, des espèces vegetales d'une beauté discrète mais étonnante, conduisent le physique et l'esprit à des sensations et à des réflections nouvelles.

Il y a toutefois, si on le désire, de nombreuses occasions de divertissement plus mondain: les diverses fêtes gastronomiques organisées par les associations communales ou régionales; les rendez-vous liés aux sports de montagne; les conférences de sujets différents, à Valsavarenche ou à Aoste: la nature et l'écologie, la musique populaire sacrée ou classique. Souvenons-nous que Aoste se trouve à une heure environ de Pont Valsavarenche et elle est riche en musées, églises et peut s'enorgueillir de posséder une moderne bibliothèque régionale.

Il faut aussi rappeler que le Val d'Aoste est la région, si petite qu'elle soit, à la plus grande densité de châteaux du monde.